Syndicat National des Enseignements du Second degré en Nouvelle-Calédonie

Accueil > Covid-19 > E3C : un report ridiculement court, contre l’avis des enseignants

Les E3C décalés de 17 jours

E3C : un report ridiculement court, contre l’avis des enseignants

mardi 5 mai 2020, par webmestre

Depuis le début de la crise du Covid-19 et le confinement décrété le 23 mars, le SNES-NC alerte le Vice-recteur sur la problématique des E3C.
Ainsi, nous avons dès le début du confinement demandé l’annulation de ces E3C, dont l’organisation a été catastrophique en Métropole, et leur remplacement par du contrôle en cours de formation.

Le calendrier est trop tendu, les progression pédagogiques et les évaluations doivent être repensées à l’aune de la crise que nous traversons.

A minima, les collègues sur le terrain souhaitaient un report significatif, afin de pouvoir réinstaller les pratiques pédagogiques et redémarrer leur progression.

Un mois et demi plus tard, alors que nous redémarrons à peine au point où nous étions le 19 mars à la fermeture des lycées, les autorités pédagogiques annoncent un décalage de la première période de ... 17 jours !! Alors que certains lycées sont restés fermés pendant 4 semaines !!!

Et pour le moment, sans aucun aménagement de programme à l’horizon !
Le Vice-recteur n’a pas voulu entendre les remontées du terrain, et persiste à maintenir un calendrier à peine retouché.

Un calendrier que la majorité des enseignants jugent précipité.

Le SNES-NC va demander à nouveau au Vice-recteur un report significatif des E3C.
Il en va de l’équité entre les lycées de Nouvelle-Calédonie, et du respect du travail pédagogique mené par les enseignants depuis le début de cette crise.